Vous êtes ici

Gilles Dauvé

Et maintenant ? (2012)

troploin est à un tournant. Karl Nesic et Gilles Dauvé exposent l’un et l’autre comment ils apprécient la situation.

Demain, orage. Essai sur une crise qui vient (2007)

La mondialisation, fausse solution à la crise sociale de 1960-80. En 2007, analyse d'un ensemble de "paramètres" dont la conjonction conduisait à la crise éclatée la même année.


 

Contribution à la critique de l'autonomie politique (2008)

 Critiquer la démocratie n’a de sens qu’à condition de se demander comment une révolution future pourrait développer une nouvelle façon de vivre et de s’organiser.

Communisation (English version) (2011)

 Is it a programme ? A novelty ? Will there be a transition period ? What about violence and the destruction of the State ? Daily life ? Money ? And the after-dinner critic ?

Communisation: un "Appel" et une "Invite" (2004)

En 2004, tandis qu'Appel se diffusait, était lancé Meeting. Un examen critique de deux projets en rapport avec la  « communisation » .

Communisation (2011)

La communisation n'est pas une "théorie", simplement un concept...indispensable: celui d'une révolution qui crée le communisme, non les conditions du communisme.

Ce que nous voulons: Rien (à propos des émeutes dites de banlieue) (2006)

Sur les émeutes "de banlieue" de 2005, une triple question: Comment les prolétaires produisent-ils, maintiennent-ils ou perdent-ils leur communauté de lutte ? .


 

A Contribution to the Critique of Political Autonomy (2008)

Democracy is a contradiction: it pretends to give and guarantee something essential which inevitably evades it.
 

La démocratie triomphe à Outreau (2006)

Si notre société est bourgeoise, la justice l'est aussi, mais c'est la Justice qu'il s'agit de critiquer, cette institution chargée de gérer les conflits que les hommes sont incapables de traiter eux-mêmes directement.

 

In This World, But Not Of this World (2012)

State capitalism, Marx, Marxism, class, proletariat.... Of special interest to people living in ex-bureaucratic countries, but the issues broached here concern everyone who cares for a radical critique.

Pages